Tondre, tondre, tondre…


Une fois planté, il faut entretenir.

C’est un printemps et début d’été formidable : il a plu souvent et en bonne quantité. Le jardin et le verger se sont arrosés tous seuls, moins de travail pour nous. Le foin est haut et bien gras dans le champ comme dans le verger. Ce que l’on ne fait pas en arrosage, on le fait en tonte. Aussitôt fini, aussitôt on recommence. On espère être capable d’avoir nos tondeuses à quatre pattes l’année prochaine. Cela nous aiderait et surtout réduirait notre consommation d’essence.

Sur la photo : difficile de voir le rang de fruitiers sur le côté gauche tellement l’herbe est haute dans le chemin et pourtant tondu récemment

A green background with a white border.

Les haies et bords de champs

Depuis quelques années, de nombreux agriculteurs observent des sorties fréquentes de motoneiges sur les terres agricoles hors des sentiers balisés. D’ailleurs, les réseaux sociaux s’animent actuellement avec des vidéos et des images de ces passages récents non autorisés.
Les champs enneigés ne sont pas toujours des champs sans cultures. De nombreux agriculteurs sèment des cultures de couverture à l’automne alors que des plantes fourragères pérennes sont établies dans d’autres champs. Le passage des motoneiges compacte la neige ou endommage directement les cultures. La compaction de la neige augmente l’effet néfaste du gel sur les racines et affecte la croissance des cultures au printemps telles que le blé, la luzerne et le seigle. Les répercussions monétaires sont difficiles à chiffrer, mais les dommages aux cultures sont néanmoins visibles.
La multiplication d’incidents hors sentier par quelques personnes non respectueuses des conventions pourrait compromettre certaines ententes et donc l’accès aux sentiers pour la majorité des motoneigistes.
Des campagnes sensibilisation ont d’ailleurs été lancées notamment par la Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario (OFSC) qui a mis en place une pratique invitant les acheteurs de permis à visionner une vidéo. La campagne « Je m’engage », menée en collaboration avec l’International Snowmobile Manufacturers Association (ISMA) » invite les adeptes du sport à s’engager à une conduite légale et responsable.
Visionnez les vidéos : https://engagementmotoneigiste.com/
L’UCFO (l’union des cultivateurs franco-ontarien) invite donc les motoneigistes, les clubs de motoneiges et les agriculteurs à promouvoir conjointement et de façon soutenue la conduite responsable sur les sentiers. Il faut continuer à sensibiliser les motoneigistes délinquants sur les conséquences des passages hors-pistes pour les agriculteurs.
MERCI à l’UCFO pour son engagement.

Aux grands maux, les grands moyens… à défaut d’avoir planté la dernière clôture sur Chapel, on sort les pancartes et les rubans jaunes (caution). Les faucheuses de fossés du comté sont de sortie. SOS à ma jeune haie d’arbres (déjà plantés deux fois). On fait des photos pour garder les preuves. Celui qui ne dit n’avoir rien vu, watch me.

A green background with a white border. A green background with a white border.

Coupe du foin
A green background with a white border.
Il y a des jours où les choses que l’on fait se voient. Cela encourage. Oui, on avance !
On prépare des nouvelles zones de plantation d’ail et ainsi assurer une rotation.
On garde la même technique : Fauchage au bush hog, hersage, fumier de cheval composté et toile d’occultation. Pas de labourage. On laisse les vers de terre faire le travail.